Sanatoria7 (synopsis)

sanatoria7 synopsis (visuel1E3)

2021.01.09 18h16 sonate pour dérive solitaire dans les étoiles

Je viens d’enregistrer une petite mélodie et la logique voudrait que j’écoute cet air pour écrire quelque chose, trouver un concept, mais visiblement j’ai envie d’avoir autre chose dans les oreilles pour l’instant, en l’occurrence Que Faire, une chanson de Jeanne Mas.

Le résumé : Erika Langford va porter des confitures à sa grand-mère, installée dans une maison de retraite spatiale.
Cette station permet aux personnes âgées de prolonger un peu leur existence, de par la proximité d’une étoile particulière : Sanatoria7.
Mais des contrebandiers font exploser l’astre avec des charges ioniques, afin d’en récupérer des morceaux à refourguer au marché noir.
Son vaisseau en chemin, la jeune fille est touchée par des extraits régénérateurs, et échouée dans un coin du système qui n’est pas cartographié par son ordinateur de bord.
Désormais immortelle et radioactive, en territoire inconnu, quelles sont ses chances de revoir un jour des gens de son arbre généalogique ?

Références et autres détails :

- enfant des années 80, je regardais sur la troisième chaîne (FR3) la série Ulysse 31. Le long retour vers la maison et l’immensité de l’espace viennent absolument de ce programme culte pour ma génération.

- actuellement, je suis en train de finir la seconde saison de Smallville, et les fragments de météorite avec de la Kriptonite jouent un rôle essentiel dans bon nombre d’épisodes. Avec souvent des conséquences intéressantes bien que dangereuses.

- à l’époque de l’université, j’étais très fan de l’actrice Reese Witherspoon, depuis que je l’avais découverte en jeune chaperon rouge dans une adaptation moderne du conte. Une affiche du film Freeway était mise en valeur sur mon tableau blanc avec magnets, à la gauche de mon bureau où déjà j’écrivais.

- Dans le genre voyage sans retour, perdition, je vois aussi quelque chose du type La planète des singes, l’original de 1968. Un des souvenirs vifs de mon enfance, c’est d’aller passer des vacances/week-ends chez mes grands-parents, boire un thé/une tisane le soir avec ma grand-mère, et petits gâteaux, avec la saga Planet of the Apes diffusée sur leur vieux poste de télévision.

(notes en écoutant Jeanne Mas: Que Faire + Aurore)

PS : se sentir déconnecté de l’humanité, perdre le contact avec les autres… c’est un sujet qui me parle beaucoup. J’ai souvent du mal à garder le lien avec les gens, copains de classe (par le passé), collègues, et même ma famille.

Mon côté éternel solitaire.

et lien ci-dessous: petite ambiance pour accompagner la lecture/visualiser cette histoire.
https://youtu.be/VT1L3uaLE0Q

Laisser un commentaire