Archive de la catégorie ‘textes’

Sanatoria7 (synopsis)

Samedi 9 janvier 2021

sanatoria7 synopsis (visuel1E3)

2021.01.09 18h16 sonate pour dérive solitaire dans les étoiles

Je viens d’enregistrer une petite mélodie et la logique voudrait que j’écoute cet air pour écrire quelque chose, trouver un concept, mais visiblement j’ai envie d’avoir autre chose dans les oreilles pour l’instant, en l’occurrence Que Faire, une chanson de Jeanne Mas.

Le résumé : Erika Langford va porter des confitures à sa grand-mère, installée dans une maison de retraite spatiale.
Cette station permet aux personnes âgées de prolonger un peu leur existence, de par la proximité d’une étoile particulière : Sanatoria7.
Mais des contrebandiers font exploser l’astre avec des charges ioniques, afin d’en récupérer des morceaux à refourguer au marché noir.
Son vaisseau en chemin, la jeune fille est touchée par des extraits régénérateurs, et échouée dans un coin du système qui n’est pas cartographié par son ordinateur de bord.
Désormais immortelle et radioactive, en territoire inconnu, quelles sont ses chances de revoir un jour des gens de son arbre généalogique ?

Références et autres détails :

- enfant des années 80, je regardais sur la troisième chaîne (FR3) la série Ulysse 31. Le long retour vers la maison et l’immensité de l’espace viennent absolument de ce programme culte pour ma génération.

- actuellement, je suis en train de finir la seconde saison de Smallville, et les fragments de météorite avec de la Kriptonite jouent un rôle essentiel dans bon nombre d’épisodes. Avec souvent des conséquences intéressantes bien que dangereuses.

- à l’époque de l’université, j’étais très fan de l’actrice Reese Witherspoon, depuis que je l’avais découverte en jeune chaperon rouge dans une adaptation moderne du conte. Une affiche du film Freeway était mise en valeur sur mon tableau blanc avec magnets, à la gauche de mon bureau où déjà j’écrivais.

- Dans le genre voyage sans retour, perdition, je vois aussi quelque chose du type La planète des singes, l’original de 1968. Un des souvenirs vifs de mon enfance, c’est d’aller passer des vacances/week-ends chez mes grands-parents, boire un thé/une tisane le soir avec ma grand-mère, et petits gâteaux, avec la saga Planet of the Apes diffusée sur leur vieux poste de télévision.

(notes en écoutant Jeanne Mas: Que Faire + Aurore)

PS : se sentir déconnecté de l’humanité, perdre le contact avec les autres… c’est un sujet qui me parle beaucoup. J’ai souvent du mal à garder le lien avec les gens, copains de classe (par le passé), collègues, et même ma famille.

Mon côté éternel solitaire.

et lien ci-dessous: petite ambiance pour accompagner la lecture/visualiser cette histoire.
https://youtu.be/VT1L3uaLE0Q

TOX (concept)

Lundi 24 août 2020

Petit projet dont je voulais tirer une nouvelle ou série de nouvelles, et dont voici l’intro:

Mon vrai nom, c’est David/Danny Panatchers.
Mais ici, tout le monde m’appelle « tox ».
Rapport à toutes les substances que je teste depuis que j’ai 10 ans.
Laissez-moi vous raconter ce qui m’est arrivé récemment (ce que j’ai pris récemment).

Pour le moment, sujet en attente, car je voulais d’abord m’exercer sur des clips, en mode promo musicale et montages.
Du coup ce synopsis finit sur synopsis1 (logique) et en bonus du recueil 6skin.
Tox est accro à un peu tous les produits depuis qu’il est tout jeune. Pas les drogues typiques, mais il s’ingurgite ou se transfuse/s’injecte un peu toutes les matières possibles, avec souvent des effets pour le moins inhabituels, et des conséquences « surnaturelles ».
Voilà pour le point de départ qui suivra donc ce jeune homme, mais aussi tout un groupe d’amis qu’il se fera en chemin, en mode les six compagnons version horreur/fantastique.
C’est le concept.

ci-dessous
visuel préparatoire et ambiance musicale
pour lire les articles/textes de 6skin

look at my skin (visuel) 2C2

recueil 6skin dispo en PDF ici
http://emachan.fr/2020/08/25/6skin-recueil/

au revoir… ta peau

Lundi 24 août 2020

signature em (blanc) skin5A1

.

Si ta peau porte le chiffre 6,

que j’embrasse ton doigt

en plus synthétique.

.

Phrase d’au revoir, extrait du mini-recueil 6skin.
A découvrir aussi dans la vidéo ci-dessus
lecture flash
avec sa musique originale

recueil 6skin désormais dispo ici en PDF
http://emachan.fr/2020/08/25/6skin-recueil/

Electrify Me

Dimanche 2 août 2020

Titre de travail et sommaire en musique, style electro dark (bien dans le style des histoires, un peu glauque).

J’avais prévu une vidéo, tourné une séquence pour accompagner le morceau, et présenter ces noms de récits en mouvement. Et puis, je me suis décidé pour un rendu plus sobre.
Ci-dessous, un reste de cette idée, avec le menu staliboté.

sous x sommaire stabiloté (scan4B)

recueil SOUS X
avec tous les textes de la liste ci-jointe
ici en poche et kindle https://cutt.ly/NsFORj6

hier soir le manoir

Jeudi 26 mars 2020

La nuit m’ensorcelle
Et je reviens te voir.
Les chandelles qui nous brûlent sur la soie
Nos doigts dans le noir.
Quand tu m’enlaces
La fenêtre qui vole en éclats

Tous les arbres sont inquiétants
Le vent me repousse encore
Nos nénuphars me laissent de glace
Oh givre et branches qui cassent

Rendez-vous sur le lac
Rendez-vous dans le parc

Et je nage jusqu’à toi,
Comme tes doigts sont froids.
Cerné par les yeux corbeaux qui tournoient
Tic-Tac à cette horloge macabre
Reprends ton souffle, mes lèvres bleues

Rendez-vous dans le lac
Rendez-vous dans le lac

Plonger sous la lune qui s’éteint
Épris de soleil sous la vase

La barque s’éloigne de notre manoir
Encore quelques jours de joie,
et j’espère un sourire de toi

Dans la cheminée, tant de suie sous les yeux
Prisonnier de ton jeu, prisonnier de ton jeu
Valentine ton espièglerie, 1804 ici gît

Manoir 1804

(Texte et musique : EMACHAN/Etienne Marchand)

2020.03.25 Emachan Music - MANOIR 1804 - yt publication 1

 

Depuis l’année dernière, je bosse sur la musique en groupe (pour Tim Punk). Et du coup, épaulé par mon ami Talfi qui un du matos un peu plus poussé avec aussi d’avantage l’habitude, j’avais commencé à goûter au chant.
Mais je voulais depuis longtemps m’atteler à ça en solo, ne serait-ce que pour réunir 2 centres d’intérêt, 2 disciplines que je pratique assez régulièrement à présent: l’écriture (textes courts) et musique.
Il fallait d’abord que j’installe mon équipement micro correctement, ce que j’ai fini par faire hier après avoir suivi quelques conseils sur internet. Capter la voix pour un format parlé c’est une chose, mais poser sa voix sur une musique c’est encore plus pointu.
Etant quelqu’un qui aime bosser très vite (le rythme Tim Punk d’un morceau par séance vient de moi), autant dire que l’enregistrement d’hier a été assez intense: préparation d’une piste batterie assez détaillée, passage derrière le clavier, pour obtenir un instrumental suffisamment solide, trouver un thème, des paroles, puis caler le chant du mieux possible pour que ce soit harmonieux.
Si vous entendez des références Depeche Modiennes ou Indochinoises, c’est tout à fait normal car étant un enfant des années 80, et 2 de mes groupes favoris.
La « Manoir » c’est autant un titre signé Nicolas Sirkis sur Paradize que le fameux Manoir de Resident Evil (j’ai un faible même pas coupable pour la série de films). Au milieu des années 2000, j’avais même commencé un scénario qui s’appelait le manoir… mais ça c’est une autre histoire, pour un autre article ou autre format.
Pop style années 80 electro rock, synthés… ambiance romantique et sombre…
Soyez les bienvenus en 1804.

 

2020.03.25 Emachan Music - MANOIR 1804 - yt publication 5

Toutes mes vidéos/musiques signées Emachan ici
https://cutt.ly/dtmyyWb
(Ocean X, Sun, Jours de rouille, Sable Noir…)

le projet OCEAN X

Mardi 24 mars 2020

Emachan présente OCEAN X (image1F)

Dans une époque où le vice et le libertinage font loi, une jeune femme a décidé de ne donner son corps que lorsque son cœur aussi sera prêt.
Face à la pression du gouvernement, de la ville et de son entourage, elle décide de partir loin, pour préserver ses valeurs qui sont ici sont vues d’un mauvais œil.
Malheureusement, le paquebot qui doit la mener vers un lieu plus apaisant/tolérant fait naufrage.
Là voilà sur île inconnue et surnaturelle qui va chercher à la tenter jour après jour. Contre la nature malsaine, les fleurs sexuellement agressives… elle devra revenir à l’état sauvage, révéler son force guerrière, tenir sa ligne de conduite harpon à la main.

Un projet qui n’en est ici qu’à sa présentation mais que j’aimerais traiter autant à l’écrit qu’en vidéo avec des clips, par l’image (dessins), avec une musique originale pour illustrer cet univers et ce personnage.
Ci-dessus la première démo rattachée au sujet que je mets en ligne.
Une idée qui prend sa source dans le concept Virgin Island (un instrumental inédit et des notes en avril 2019) et repris en août sous le titre OCEAN X. Le « X » de la féminité, de l’érotisme, et aussi le mystère qui entoure cette île.
D’autres morceaux, évoquer le projet au format radio, pourquoi pas écrire une nouvelle un jour…
On verra ce que cette terre obscure au milieu de l’océan X nous réserve!!!

(spécial remerciement à mon amie Espérance qui m’a servi de modèle pour le portrait)

TIM PUNK évolution

Vendredi 20 mars 2020

TIM PUNK nouveau profil (DSCN1627)

Face au coronavirus, le groupe est mis en pause, mais je combats cette crise à ma manière en bossant sur une longue vidéo, biographie audio du groupe. Survol des 36 compos, parcours créatif, anecdotes…
Ci-dessous un extrait de mes notes récentes:

2020.03.18 Tim Punk profil évolution

Ce matin dès le lever 7h, je me suis mis à bosser su le visuel Emachan Radio#2 et surtout, l’image de profil Tim Punk.
J’avais déjà réalisé un petit décalque croquis dès les débuts, d’après la photo que nous avions choisi pour notre chaîne.
Depuis longtemps je souhaitais revoir notre « personnage », faire un dessin plus abouti pour une page spéciale facebook ou autre.
Je suis resté dans la droite lignée du croquis d’origine, juste en affinant un peu le résultat.
Ma miniature Youtube pour Radio#2 est loin d’être terminée, car je pense aussi y incruster ma tête en mode Emachan… on verra comment je combine tout ça. Quelle image je veux donner à ce programme sur le long terme.
Je ne vais rien presser, pendre mon temps pour que tout se passe bien, que chaque pièce du puzzle prenne tranquillement sa place, visuel photos pour articles, notes/messages pour futurs articles et bien entendu affiner l’enregistrement audio.

Pour cette vidéo, je pourrais très bien ne mettre que ma photo/miniature, mais aussi faire un diaporama avec toutes les miniatures Tim Punk.
Cela demanderait un peu plus de travail, mais c’est une option à ne pas négliger.
Je vais mûrir tout ça.

Je songe un peu à tout ça, la séance Tim Punk ce soir, l’avenir du groupe, ma vidéo, la promo… et mes projets en solo que je n’oublie pas pour autant.
La journée ne fait que commencer, et il faudra que je garde aussi de l’énergie pour ce soir.

Avec le dessin Tim Punk et la vidéo anniversaire/publication spéciale, j’aimerais bien faire un peu d’animation.
Alors avec un personnage plus affiné, plus défini, pourquoi ne pas envisager un petit clip, et mettre notre « Tim Punk » plus en valeur.
Je vais songer à tout ça, progressivement.
Et même doucement commencer à collecter des idées, autant textes que scénarios pour clips, images photos ou extraits filmées, piste mélodiques/thèmes…
Essayer de faire en sorte que tout ça commence à prendre forme.

EMACHAN martch (19.03.2020-6662)

L’avenir est encore un peu flou,
mais ce gros programme de 2h16 arrive bientôt
et la créativité survit toujours

Lien vers la chaîne Tim Punk
36 morceaux à ce jour
www.youtube.com/channel/UClLxzQ1kpUYo9sB-VrROp_A/videos

Tim Punk en-apesanteur (visuel)

et texte de notre dernière chanson

www.youtube.com/watch?v=3h9JRQWGjMU

Seul au monde, un humain
sur une autre planète
Qui suis-je ?
Où vais-je ?

Tant de questions
Pourquoi ?
Que fais-je ?
Quand ?

Perdu dans l’espace
Le vide dans ma tête
Bientôt privé d’oxygène

Encore combien de temps ?
d’heures ?
de minutes ?
de secondes ?

L’étoile bleue au loin
Où sont mes amis, mes parents, l’humanité entière ?
Mon corps qui dérive sur l’horizon loin
Je me sens bien

Des pensées qui se dispersent/s’éparpillent à l’infini
Et j’oublie, mon esprit en apesanteur

1234